Agir pour la sécurité de toutes et tous.

Le contexte sécuritaire s’aggrave dans la ville de Bordeaux et les actes de délinquance et d’incivilité ont laissé place à des formes nouvelles de violences aggravées qui se diffusent désormais dans toute la ville.

Les récentes déclarations du Maire de Bordeaux dans la presse sur le rôle de la police municipale, et les premières mesures envisagées pour rétablir la tranquillité publique nous laissent perplexes au regard des enjeux pour lutter efficacement et durablement contre ce phénomène.

Nous pensons que la lutte contre la délinquance ne sera opérante que si elle passe par le renforcement de la police municipale et une véritable mission dans le continuum de sécurité qui implique une collaboration étroite entre les services de l’État et de la ville. Les prérogatives des policiers municipaux et leurs moyens ne sont plus en adéquation avec les réalités quotidiennes et ne répondent plus aux attentes de nos concitoyens.

Face à cette dégradation sécuritaire, nous avons décidé d’interpeller Pierre Hurmic, Maire de Bordeaux, dans une lettre en date du 30 juillet 2020, sur la nécessité de réunir sans plus attendre l’ensemble des responsables publics et associatifs pour bâtir une réponse forte et à la hauteur de la situation.

Avec Renouveau Bordeaux, nous sommes prêts à y participer et c’est pourquoi nous avons souhaité apporter au Maire des propositions concrètes :

  • Doublement de la police municipale avec une nouvelle organisation, par quartier, au plus proche des bordelaises et des bordelais ;
  • Renforcement de la coopération avec l’État, avec la mise en place d’un travail partenarial et transversal permettant d’apporter une réponse coordonnée aux faits de délinquance et d’incivilités ;
  • Un plan d’action d’ampleur, avec les autorités compétentes et le réseau associatif, en direction des mineurs non accompagnés livrés à eux-mêmes et aux réseaux mafieux qui sont très souvent, selon La Procureure de la République, impliqués dans ces actes de délinquance ;
  • Le développement de la vidéo-protection et de la vidéo-verbalisation avec le soutien financier de l’État.

Enfin, s’agissant de la situation de Saint-Michel, nous jugeons indispensable de demander à l’État le classement du quartier Bordeaux Sud en Quartier de Reconquête Républicaine (QRR) à l’instar du quartier de Bordeaux Maritime.  En 2018, 15 nouveaux effectifs y ont été spécialement affectés avec un premier bilan encourageant quant à la baisse de la délinquance. Ce dispositif est un véritable moyen de reprendre pied efficacement dans ce quartier sans obérer les moyens alloués aux autres quartiers de la ville.

La sécurité et la tranquillité sont des conditions essentielles au maintien d’une bonne qualité de vie. Aujourd’hui, cette qualité de vie est sévèrement altérée dans notre ville et les bordelaises et bordelais ont des attentes légitimes auxquelles il est impératif de répondre.

Groupe Renouveau Bordeaux

Thomas CAZENAVE, Catherine FABRE, Anne FAHMY et Aziz SKALLI