Accroitre la tranquillité au quotidien

Constat :

  • La sécurité est une condition essentielle au maintien d’une bonne qualité de vie et d’un bon «vivre ensemble», deux responsabilités du maire.
  • Aujourd’hui, la situation en matière de sécurité n’est pas satisfaisante, et se dégrade.
  • Cela est vrai statistiquement : – Le nombre de délits connait une croissance continue depuis 2013, (+12%), avec une forte accélération ces derniers mois.- Ce sont en particulier les délits de la vie quotidienne qui se sont accrus, entre 2012 et 2018 selon les chiffres du commissariat central de Bordeaux :
    • Cambriolage : + 55%
    • Vols à la tire (par exemple de téléphones portables) : +77%
    • Harcèlement sexuel : +160%
  • Tous les habitants rencontrés font aussi part de leur sentiment d’insécurité grandissant au quotidien : incivilités, harcèlement de rue, petits vols comme les vols de téléphone, cambriolages, harcèlement sur les réseaux sociaux, trafics de drogue, violences verbales ou physiques… Aucun acte qui rompt la tranquilité du quotidien ne doit être traité à la légère.
  • Cela est ressenti dans tous les quartiers, et notamment dans ceux de Bacalan, Grand Parc, Saint Michel, Bordeaux Sud.

Notre ambition : Nous voulons faire de Bordeaux une ville plus sûre au quotidien

Faire plus : Augmenter de 50% les effectifs de policiers municipaux dans la ville.

La tranquillité du quotidien est une priorité : les effectifs de la police municipale augmenteront donc de manière forte pour atteindre le nombre de 200 policiers municipaux.

Agir au plus près des habitants

Installer la police municipale dans chaque quartier, et en faire la police municipale de proximité.

Ces 200 policiers municipaux seront répartis dans chacun des 16 quartiers que nous déploierons à Bordeaux.
Dans chaque quartier, 10 à 20 agents de la police municipale interviendront sur des sujets de tranquillité du quotidien, comme : les troubles de voisinage, les occupations du domaine public, les conflits de la circulation, les nuisances sonores, l’insalubrité, l’accompagnement de manifestations sportives, culturelles ou festives.
Ils pourront avec les habitants recommander une augmentation de la vidéo protection dans les lieux et espaces publics qu’ils auront identifiés, pour accéder à des images de qualité.
Ce nouveau maillage de la police municipale sera cohérent avec la nouvelle organisation des services publics que nous mettrons en place. Dans chacun des 16 nouveaux quartiers, les victimes pourront identifier, en proximité, un interlocuteur accessible.

Réussir vraiment le déploiement de la PSQ, la police de sécurité du quotidien, à Bordeaux.

Ce plan du gouvernement vise à déployer également la police nationale dans des quartiers particuliers, comme celui de Bordeaux maritime. La police nationale, et la police municipale, déployées dans chaque quartier devront travailler de manière véritablement coordonnée, renforcer leurs liens avec la population et gagner sa confiance pour faire reculer la délinquance.

Affirmer une nouvelle priorité : Créer une brigade de prévention et de lutte contre le harcèlement.

Une priorité du mandat sera la lutte contre les harcèlements et les outrages sexistes.

A Bordeaux cette brigade sera constituée de 20 policiers municipaux qui constitueront une force d’action mobilisable dans des lieux et à des horaires sensibles (les stations de transports en commun par exemple).

Nous expérimenterons la mise en œuvre d’une application numérique, permettant de signaler un outrage ou une agression sexiste géolocalisée et connectée à la police municipale.

Créer une police métropolitaine des transports et contre le harcèlement.

Nous expérimenterons la création de brigades métropolitaines en charge de la sécurité dans les transports, et de la prévention et de la lutte contre les harcèlements.

Cette police métropolitaine sera en charge de sécuriser les déplacements entre plusieurs communes de notre agglomération.

Quand une femme se déplace en transport en commun, entre Pessac et Bordeaux, ou Cenon et Bègles, la police métropolitaine doit pouvoir garantir sa sécurité sur l’ensemble de son parcours, et pas sur une part de celui-ci, le territoire d’une commune.

Découvrir plus de mesures sur la sécurité