7000 logements à prix réduits

Constat : Bordeaux vit une crise du logement de plus en plus forte, qui tend à exclure beaucoup de bordelais de la possibilité d’y vivre.

  • Les personnes seules
  • Les jeunes couples qui ont leur premier enfant ou leur deuxième enfant
  • Les femmes ou les personnes isolées
  • Les familles monoparentales
  • Les étudiants…
    … nous disent depuis des mois qu’ils ont de plus en plus de mal à se loger, ou se sentent contraints de devoir quitter la ville.

Notre ambition : Nous voulons que Bordeaux redevienne une ville pour tous, c’est-à-dire une ville où tout le monde peut se loger, quel que soit son niveau de revenu.

FAIRE EMERGER DES LOGEMENTS ABORDABLES A MOITIÉ PRIX

Nous devons redevenir maîtres de notre destin en matière de logement, avec une véritable stratégie publique et volontariste du logement. La puissance publique doit permettre aux bordelais de leur redonner le choix.

Nous allons d’abord déployer un programme d’investissements de 300 millions d’euros en foncier solidaire, financé par un emprunt de très longue durée, 80 ans, sans impots supplémentaires, avec les dispositifs de la caisse des dépôts. C’est ce qu’a fait la métropole de Lyon.

Nous, les collectivités (Métropole et Ville) allons acheter du foncier et :

  • Garder les sols comme actifs,
  • Permettre aux futurs acquéreurs d’être propriétaires des murs.

Bénéfice attendu :

  • Nous allons faire émerger des logements abordables pour 15000 bordelais sur la mandature, en divisant par deux les prix, à 2500 à 3000 euros du m2, en ciblant en priorité l’émergence de petites et moyennes surfaces (Jusqu’à 80 à 90m2).
  • Ce que nous voulons permettre de cette façon, c’est par exemple, qu’un couple qui gagne à deux 3000 à 4000 euros par mois, puisse acheter un 70 m2 à 210 000 euros, ou un 80 m2 à 240 000 euros.

Concrètement, cela passera par la création d’un office foncier solidaire, qui à travers lui, permettra à la collectivité d’acheter des :

  • Terrains vierges,
  • Surfaces occupées par des constructions de type garages, ou à rénover,
  • Exemples : 1 petit immeuble qui se vend à Belcier, 1 Grand Garage à transformer en habitation, une vieille échoppe à rehausser de 150 m2 au sol pour en faire 3 ou 4 habitations, pour 3 ou 4 familles au lieu d’une.
Découvrir plus de mesures sur le logement