Le second tour de l’élection municipale aura lieu le 28 juin prochain. Dans un contexte bouleversé par la crise sanitaire vous devrez choisir celles et ceux qui pendant 6 ans concevront, construiront un nouveau projet pour Bordeaux et sa Métropole.

Pour autant nous ne sommes plus dans une situation normale. En quelques semaines, beaucoup de certitudes ont disparu, laissant nombre d’entre nous dans le désarroi et l’inquiétude. L’inquiétude de voir nos emplois disparaître, l’inquiétude du décrochage scolaire pour nos enfants, l’inquiétude d’être isolés, oubliés… l’inquiétude de voir disparaître la bienveillance, le lien social, toutes ces composantes indispensables d’un vivre ensemble solidaire.

Face à cette situation nous devions réagir car le temps n’est pas à la résignation, mais à l’action. Une action plus rapide, plus forte pour mener les batailles qui nous attendent dès demain. Celle de l’emploi, celle de la transition écologique, celle de plus de proximité, celle d’un vivre ensemble plus solidaire.

En faisant le choix d’une coalition de projet pour Bordeaux, c’est la voie de l’action et de la responsabilité que nous avons choisie.

Projet

Cette coalition, je vous le disais, se construit autour d’un projet partagé. J’ai tenu à ce que les propositions imaginées ensemble depuis 2018 dans chacun de nos ateliers, de nos séminaires, de nos réunions publiques soient reprises.

Ainsi, l’Union pour Bordeaux porte l‘ambition d’une ville plus proche, cette ville qui va au-devant de ses habitants, grâce à un redécoupage plus fin de nos quartiers et à une transformation de notre action publique. Nous souhaitons également une ville verte, une ville exemplaire sur le plan de la transition écologique. Nous y parviendrons en donnant une place centrale à la végétalisation dans Bordeaux, dans chacune de nos rues ainsi que dans nos écoles. La transition écologique doit aussi être une opportunité pour réorienter nos savoir-faire, et nos modes de consommation, pour une ville plus responsable. Cette reconquête végétale passera également par la transformation du quartier de Mériadeck, pour en faire un poumon vert ou chacune et chacun aura plaisir à y vivre.

Autre pilier de notre vision, les mobilités. Nous sommes convaincus que la mobilité de demain doit être plus responsable, et réserver une plus grande part aux mobilités propres, avec des voies dédiées. Les mobilités doivent également venir au-devant de celles et ceux qui en ont besoin, grâce au développement du transport à la demande, pour des trajets sur-mesure.

Je l’ai répété durant la campagne et j’en reste convaincu : nombre de sujets de notre quotidien sont d’ampleur métropolitaine comme le logement, les mobilités, ou encore le développement économique. Nous portons l’ambition d’une Métropole plus forte, pour gagner la bataille de l’emploi et réussir la transition écologique, et je porterai la voix de Bordeaux pour défendre cette vision.

Un groupe autonome au sein d’une majorité de projets

L’urgence imposait de transcender les clivages politiques et d’unir nos compétences, c’est pour cela que nous avons décidé de bâtir le projet d’une gouvernance commune.

Si la majorité des votants choisit l’Union pour Bordeaux, deux groupes distincts composeront la majorité municipale, dont un groupe Renouveau Bordeaux. J’ai souhaité cette distinction car si nous sommes réunis et convaincus autour de notre projet, il m’apparaît important de conserver notre identité politique. Renouveau Bordeaux sera donc un acteur constructif de la majorité municipale, tout en restant indépendant. Les représentants de Renouveau Bordeaux et de la République en Marche à Bordeaux seront légitimement présents à tous les niveaux de la vie de notre cité, en tant qu’adjoints thématiques, maires de quartiers, conseillers métropolitains, et conseillers municipaux délégués dans une proportion conforme au résultat du premier tour.

Mouvement

Notre mouvement, fondé le 3 juillet dernier, s’est enrichi de chacune de vos contributions, de chacun de nos échanges. Je souhaite qu’il continue d’occuper toute sa place dans le débat public local. Au delà de l’élection du 28 juin prochain, notre mouvement doit continuer à écouter les Bordelaises et les Bordelais. Je souhaite que tous les membres de notre mouvement continuent de s’engager au quotidien, dans nos mairies de quartier, dans nos associations qui font un travail remarquable. Grâce à cet engagement, notre équipe municipale pourra s’assurer d’être au plus près des préoccupations des Bordelaises et des Bordelais. C’est essentiel.

Nos équipes restent à votre disposition, n’hésitez pas à nous contacter sur l’adresse contact@renouveaubordeaux.fr, pour être rappelé ultérieurement.

Je vous remercie pour votre confiance. Ensemble, choisissons le renouveau et unissons-nous pour Bordeaux.

Thomas Cazenave

Retrouvez également l’article Sud-Ouest du 06/06/2020 par Xavier Sota.